En Angleterre, rien n'est jamais gratuit...

Publié le par CecfromBelgium

Je vous l'ai déjà expliqué , en Angleterre, toutes les occasions sont bonnes pour collecter de l'argent pour les oeuvres de charité. Mais si on nous laisse croire que c'est 'à votre bon coeur, messieurs, dames', la 'charité' semble finalement quasi obligatoire.

Cet été, je suis allée à un festival de Folk au pays de Galles. Au camping, on nous avait signalé qu'il y a une navette gratuite pour le site du festival.

Chic!

Mais une fois dans la navette, nous avons découvert que c'était 'à votre bon coeur pour la charité - montant suggéré: 0.50£'.

Soit.

Je propose de payer le ticket d'une amie qui n'a pas de cash et donne 5£ au chauffeur qui ne me rend pas le reste! Je lui fait remarquer et il me dit 'you sure? it's for charity...'
Oui I am sure!
Non mais, et puis quoi encore?!
5£ pour deux trajets de navette GRATUITE !

Dîtes un peu 'je rêve!'

Bref...

Aujourd'hui, je reçois cet email au bureau...

From:

Sent:

07 October 2008 12:37

To:

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

Subject:

FREE STUFF ON THE 5th FLOOR

Hi All,

Just to let you know as part of our Global Fitness Week in xxxxx there are water bottles, Lucazade drinks and healthy snack bars up for grabs in the 5th Floor Coffee Area.

Can I please ask you to contribute some moneyin the British Heart Foundation Charity Box for people taking any items.

Many thanks,

Tu parles de trucs gratuits! Tu peux en prendre mais en échange on te demande de donner de l'argent à la charité.
Alors qu'on n'annonce pas cela comme étant 'gratuit'!
Qu'on annonce: 'stuff to sell for charity'.

La gratuité n'est décidément plus ce qu'elle était.

NDR: avant que je me fasse gronder parce que je dis du mal de la charité - oui, c'est arrivé là dernière fois que j'en ai parlé - je ne critique évidemment pas ici la charité en soi. Je trouve ça très bien qu'il y a des démarches collectant des fonds pour des oeuvres caritatives. Ce que je souligne ici est juste la notion de gratuité...

Publié dans Babillages culturels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article